Simpson Desert

Simpson Desert

Australie,Océanie

Le saviez vous?

En Australie, quand on quitte les côtes où vit l'essentiel de la population, on pénètre dans le bush, zone sauvage composée de forêts et de plaines recouvertes de buissons. Au delà du bush, se trouve l'Outback, immensité désertique faisant 2/3 de la taille l'Europe et très peu peuplée.

Simpson Desert

Le désert de Simpson est une vaste étendue aride occupant le centre de l'Australie. Il s'étend à la limite de trois des États australiens occupant le sud-est du Territoire du Nord ainsi que les espaces limitrophes du Queensland et de l'Australie-Méridionale. Sa superficie est évaluée selon les sources de cent quarante trois mille km² à trois cent mille km². Ses contours incertains sont fixés à l'ouest par le cours du fleuve Finke, au nord par la chaine de montagnes des MacDonnell Ranges, à l'est par les fleuves Georgina et Diamantina et au sud par le Lac Eyre. Dans ce désert, les précipitations annuelles sont faibles (comprises entre cent cinquante et deux cents milimètres) et il peut s'écouler plusieurs années sans pluie. Malgré son aridité, le désert est riche de centaines d'espèces animales et végétales, ce qui a conduit à établir plusieurs zones de protection. Le désert de Simpson est caractérisé par la présence de longues bandes dunaires (formé du sable rouge caractéristique de l'Australie centrale appelée Centre rouge) qui s'étendent parfois sur plusieurs centaines de kilomètres. Ces cordons s'étirent du nord du lac Eyre jusqu'au sud-ouest d'Alice Springs selon une direction sud-sud-est / nord-nord-ouest et sont distants les uns des autres de plusieurs kilomètres (entre trois et six kilomètres); plus les dunes sont hautes, plus les espaces les séparant sont faibles. Les dunes atteignent généralement entre dix et vingt-cinq mètres, les plus élevées se trouvent à proximité du lac Eyre et dépassent parfois une trentaine de mètres; l'une d'elles, appelée Nappanerica ou The Big Red, non loin de Birdsville, atteint trente-sept mètres). Elles présentent un profil longitudinal dissymétrique, le versant est étant plus raide que celui orienté vers l'ouest, et sont constituées de sable composé de quartz et de quelques minéraux lourds en faible proportion (de 0,5 à 1,5 %)2. Les dunes ont été formées par l'érosion éolienne à partir de matériaux prélevés dans la dépression du lac Eyre et dans les vallées affluentes des cours d'eau temporaires s'y déversant. Datant de la fin du pléistocène (première époque de l'ère quaternaire comprise entre deux millions d'années et dix mille ans av. J.-C.), elles recouvrent des alluvions et des sédiments du pléistocène supérieur. Les espaces intermédiaires sont occupés par des plaines sableuses qui peuvent être exceptionnellement inondées lors de fortes précipitations. S'y retrouvent également des lacs salés et parfois un type unique de marécages correspondant à la remontée superficielle (par l'intermédiaire de sources ou de fissures) de grande nappe phréatique profonde qui occupe le sous-sol de cette région : le Grand bassin artésien5. De curieuses cicatrices géométriques rougeâtres marquent certains espaces interdunaires et correspondent à la trajectoire d'un incendie déclenché par la foudre. Les flammes ont été poussées par des vents du nord-ouest parallèlement aux alignements d'atriplex, puis des rafales du sud-ouest ont fait pivoter le brasier à 90°. Les buissons calcinés ont ensuite été balayés, révélant un sol de sable rouge, riche en fer

Source Wikipedia

Australie
 Coût:   Santé:   Sécurité: 
Quevoirdanslemonde.com



Partagez cette page